MGR FAUSTIN AMBASSA Le nouveau Métropolitain de Garoua exprime sa disponibilité à travailler avec l’ensemble du Peuple de Dieu qui est à Garoua.



Kawtal .- évêque de Batouri, vous êtes nommé de Garoua le 22 octobre 2016 par le pape François. Comment avez-vous accueilli la nouvelle de ce transfert d’un diocèse suffragant
à un diocèse métropolitain ?

Mgr Faustin ambassa ndjodo. Le 22 octobre dernier, jour de la fête liturgique de Saint Jean-Paul II, le Saint-Père, Pape François, me nommait Archevêque de Garoua. Je me sens donc appelé à venir continuer le travail entrepris pendant 25 ans par Mgr Antoine Ntalou. Avant lui, le Cardinal Christian Tumi et Mgr Yves Plumey ont eu à conduire le peuple de Dieu dans cette partie du pays. Je me réjouis que le Saint-Père ait pensé à moi pour cette mission. Je compte, bien sûr, sur sa grâce. Je sais également que je ne serai pas seul. Avec les prêtres, les religieux et religieuses, ainsi que les fidèles laïcs, nous nous mettrons à l’école du Seigneur lui-même. Ce peuple lui appartient. C’est lui-même qui en est le véritable Pasteur. Nous devons
tous chercher sa volonté et nous mobiliser pour nous y conformer. Vous passez d’un diocèse de 15 paroisses, 30 prêtres, 13 religieux et 31 religieuses à un diocèse de 26 paroisses, 71 prêtres et 79 religieuses, soit le double. redoutez-vous le poids de cette nouvelle charge ?
Le Diocèse de Batouri que j’ai eu la joie de servir pendant presque 07 années, est jeune et
en pleine croissance. Maintenant, je suis appelé à servir l’église du Seigneur qui est à Garoua.
Je sais que chaque mission a ses défis et difficultés, mais aussi ses joies et consolations. Je
reste convaincu que, partout, c’est le Seigneur lui-même qui conduit son église. Il apporte son
secours à ceux qu’il appelle à le faire en son nom. Je rappelle également que je n’ai pas la
prétention de tout faire tout seul. Tous, nous marcherons avec notre Dieu vers les chemins
qu’il nous permettra de discerner.

nommé évêque de Batouri en 2009, vous déclarez : « Comme chrétien, je participe au sacerdoce du Christ, comme prêtre j’y participe encore davantage. maintenant, comme évêque,
j’accède à la plénitude du sacerdoce ». Que diriez-vous aujourd’hui, en tant qu’archevêque ?

Tout chrétien participe au sacerdoce du Christ, Grand Prêtre de la Nouvelle Alliance. Ceux, parmi les chrétiens, qui sont ordonnés prêtres participent d’une manière nouvelle à ce même sacerdoce du Christ. Ils agissent en son nom. C’est le cas, quand ils célèbrent les sacrements. Les évêques sont successeurs des Apôtres. Ils participent pleinement à l’unique sacerdoce du
Christ. Quand un évêque devient Archevêque, il ne reçoit pas une nouvelle ordination. La différence visible est dans la charge qu’il assume désormais. Il est transféré vers une église
particulière généralement plus importante. Mais aussi, il anime l’action pastorale d’une province ecclésiastique.

En ce jour de votre installation, les prêtres de l’archidiocèse de Garoua vous accueillent avec joie. Qu’avez-vous à leur dire ?
Je salue très chaleureusement tous les prêtres de l’Archidiocèse de Garoua. Je leur dis que nous allons travailler ensemble pour la marche de notre église particulière. Nous sommes tous au service du même Seigneur qui nous a appelé. Chacun de nous, en ce qui le concerne et dans la position qui est la sienne, devra donner le meilleur de luimême pour cette unique cause. Je salue également les personnes consacrées, les religieux et religieuses de l’Archidiocèse de Garoua. Avec eux, nous allons collaborer afin que la Bonne Nouvelle du Christ soit
annoncée par nos vies et nos oeuvres. les laïcs vous reçoivent comme leur nouveau pasteur.

Quelle place leur accorderez-vous dans votre programme pastoral ?
Dans tous nos Diocèses, les laïcs constituent plus de 99% des effectifs. Rien de valable ne peut se faire sans eux. Je salue chaleureusement ceux de Garoua. Que le Seigneur les
bénisse ! Comme le dit le Pape François, avec eux, nous sommes évangélisés et évangélisateurs. Nous sommes tous à évangéliser. En même temps, nous sommes tous envoyés en mission d’évangélisation.■

Propos recueillis par
L’abbé Philippe Tchimtchoua

Dans la même rubrique

SUIVEZ-NOUS


Newsletter
Tous Droits Reservés 2015 - ARCHIDIOCESE DE GAROUA
Développé et hébergé par TELES HOSTING