Peut-on être sûr de sa vocation ?



Peut-on être plus ou moins heureux dans telle ou telle vocation ?

Avant de m’engager dans une vocation particulière, il importe de discerner si le choix que je m’apprête à faire est le bon. Cette vocation correspond-elle à ce que je désire vraiment faire de ma vie ? Ma décision est-elle conforme à la volonté de Dieu sur moi ? Ai-je pris un temps suffisant de réflexion, de prière et de préparation avec des personnes de confiance ?

Le temps qui précède un engagement définitif est déterminant. Il ne faut surtout pas l’écourter pour aller plus vite. Il permet de mûrir sa décision sans précipitation, en recevant du Seigneur les lumières nécessaires pour avancer dans la paix et la confiance.

Progressivement, je m’ouvre à la possibilité concrète de cette vocation parce qu’elle m’attire. Déjà, je pressens qu’elle répond à mon attente. Je l’accueille comme un don de Dieu avec cette certitude qui s’enracine plus profondément en moi : cette vocation est celle où Dieu va me combler de bonheur.

Cette certitude n’est pas mathématique, elle ne se démontre pas par A + B. Il s’agit d’une certitude de foi. Plus je discerne ma vocation dans la foi et plus je me dispose à accueillir cette vocation comme celle à laquelle Dieu m’appelle.

Dans la même rubrique

SUIVEZ-NOUS


Newsletter
Tous Droits Reservés 2015 - ARCHIDIOCESE DE GAROUA
Développé et hébergé par TELES HOSTING