Méditation quotidienne ( samedi 2 careme)



LE BILLET DU CARÊME

Samedi de la deuxième semaine
Où est la meilleure part ?
Jésus a préféré l’attitude de Marie à l’activisme de Marthe qui se plaignait que sa sœur la laisse faire tout le travail pour écouter Jésus (Lc 10, 40), comme s’il favorisait la paresse. Les scribes et les pharisiens se plaignent eux aussi : "Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux !" (Lc 15, 2) comme s’il récompensait l’impiété. Le fils aîné fait ce même reproche à son père dans la parabole : "Il y a tant d’années que je suis à ton service sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau pour festoyer avec mes amis. Mais, quand ton fils que voilà est revenu après avoir dévoré ton bien avec des prostituées, tu as fait tuer pour lui le veau gras ! ” (Lc 15, 29-30) Ce papa (qui est une image de Dieu le Père) récompense-t-il la débauche de son jeune fils ? Ignore t-il la vertu du fils aîné ? Où est la meilleure part ?
La meilleure part c’est de se couper du péché pour se tourner vers Dieu qui est tendresse et pitié, et vivre uni à lui. Oui, comme Marie qui écoute la Parole, comme le fils repentant, "je me lèverai et j’irai vers mon Père" (cf. Lc 15, 18). C’est cette attitude simple et profonde qui, dans notre vie, nous ouvre à la grâce infinie de Dieu !
Si le fils aîné avait travaillé dans cette communion d’amour, il aurait compris depuis longtemps que tout ce qui est à son père est à lui (cf. Lc 15, 31).

Dans la même rubrique

SUIVEZ-NOUS


Newsletter
Tous Droits Reservés 2015 - ARCHIDIOCESE DE GAROUA
Développé et hébergé par TELES HOSTING