Innover la Communion Diocésaine au coeur du Carême. Orientations pastorales 2017-2023 et spiritualité de la Communion



Au coeur des Orientations pastorales de Mgr Faustin Ambassa pour l’Archidiocèse de Garoua, se dresse une colonne qui exprime son souci de construire une Église famille de Dieu, une maison commune où tout le monde a sa place, où personne n’est exclue. Pour lui, c’est l’une des priorités pastorales qui mérite beaucoup d’attention de la part des différents membres de notre Église composée d’hommes, de femmes, d’enfants, de jeunes, de vieux, de laïcs, de prêtres, de religieux et religieuses.
L’Église, famille de Dieu
S’inspirant du vocabulaire prophétique d’Ecclesia in Africa, « Église famille de Dieu », le pasteur se penche sur l’expression théologique « Famille diocésaine ». Pour lui, ce terme porte bien l’esprit de la spiritualité de communion qu’il souhaite voir jaillir du coeur des fils et filles de l’Archidiocèse. Désormais, la famille diocésaine prime sur tout. Dans les six années à
venir et au-delà, c’est pour elle, par elle et en elle que tout doit se faire. Pour tout chrétien catholique de Garoua, jamais rien sans la famille diocésaine. Pour renforcer ce sentiment de communion et d’appartenance à la famille diocésaine, l’Archevêque prône le slogan « Archidiocèse De Garoua – L’Église – Notre Famille !! ». C’est là, l’appel de tout un peuple vers un élan commun d’estime, de fraternité, d’amour, de collaboration, de coresponsabilité,
d’entre-aide ; bref, vers un élan de solidarité.
Les structures de la communion
Toutefois, la spiritualité de communion voulue par l’Archevêque de Garoua pour son Diocèse a besoin des vecteurs de cohésion visibles qui porteront ce souci d’appartenance et ce désir de communion. À cet effet, la mise en place des structures fortes de communion est urgente. Ainsi, au niveau diocésain, le Conseil épiscopal, le Conseil presbytéral, la Curie diocésaine,
les Commissions diocésaines et le Bureau pastoral doivent être des organes promoteurs
de l’esprit de communion soutenu par la collaboration mutuelle entre tous. Au niveau
paroissial, les groupes et mouvements sont appelés à devenir de plus en plus, des
lieux où se construit et se vit réellement la communion. Célébrer ensemble Pour Mgr Faustin Ambassa, désormais aucune entité du Diocèse n’est autorisée à se couper des autres pour ses célébrations ou ses rencontres. Tout doit être au préalable bien organisé et annoncé à tous. Alors, tous ensemble autour de l’Archevêque, les chrétiens se sentiront concernés par un
événement à célébrer et le célébreront en communion. Tous ensemble autour de leur
curé, les chrétiens apprendront à bâtir une paroisse de communion où l’exclusion, la discrimination et les divisions n’ont plus droit de cité ; tous ensemble dans une zone pastorale, les chrétiens seront appelés à promouvoir l’esprit de solidarité. Tout cela permettant de devenir coresponsables, sujets- acteurs et membres de l’Église. C’est à dessein qu’il souligne que chaque entité de cette famille veillera à ce que dans ses initiatives concrètes, « le souci de communion avec toute la famille diocésaine » transparaisse.
Mutualiser les efforts
À tous les niveaux, pour renforcer le sentiment de communion, l’Archevêque préconise
la mutualisation des efforts matériels et humains surtout quand il faut réaliser de grands projets d’une part. Il recommande vivement l’usage du principe de subsidiarité qui a le double avantage de répartir les tâches au sein d’une structure donnée et de responsabiliser chaque acteur d’autre part. Enfin de compte, chacun se sentira utile et concerné par ce qui se fait
autour de lui ; capable d’être responsable et de remplir dignement ses fonctions ecclésiales.
En définitive, construire une Église, famille de Dieu, c’est vouloir une Église miséricordieuse
où tous ont la chance de participer à la croissance de celle-ci. Sans doute, « L’Archidiocèse De Garoua – L’Église – Notre Famille !! » est en marche. Cependant, chaque chrétien est invité
à entrer dans la dynamique de l’esprit de communion qu’exige le souffle de l’Esprit Saint aux communautés ecclésiales de Garoua. Car, c’est de la communion que naîtra l’enthousiasme pour continuer la marche et davantage pour monter vers Pâques
Ab. Alexandre Haman,
Préfet des études au Petit Séminaire Saint Paul de Guider

Dans la même rubrique

SUIVEZ-NOUS


Newsletter
Tous Droits Reservés 2015 - ARCHIDIOCESE DE GAROUA
Développé et hébergé par TELES HOSTING