« Continuer la marche avec enthousiasme »



De son étymologie grecque « enthusiasmus », « transport divin », l’enthousiasme signifie,
l’état où l’homme transporté par une force qui le dépasse est capable de créer. C’est une exaltation sous l’effet de l’inspiration ; une émotion intense qui pousse à l’action et à la joie. Le mot enthousiasme viendrait aussi du grec (entheos) qui signifie « Dieu à l’intérieur ». Il se réfère à une étincelle divine qui brûle dans le corps de ceux qui ont une passion pour une cause, un travail ou une vie en général.
S’oppose au stress et à la fatigue
Selon Henry Ford, l’enthousiasme est la levure qui fait monter nos espoirs vers les étoiles. C’est l’étincelle dans nos yeux, le swing dans notre démarche, l’emprise sur nos mains. La
poussée irrésistible de volonté et d’énergie pour exécuter une idée. L’enthousiasme
s’oppose au stress, à la fatigue et à la morosité. Pour Emile Giradin, de toutes les forces expansives, après la foi, l’enthousiasme est la plus grande. L’enthousiasme, est donc un état d’âme, où le sujet est transporté, poussé à l’action, à l’exaltation et à la créativité par une énergie. Cette énergie qui meut l’enthousiaste peut pourtant être d’origines multiples.
Une force intérieure
Pour la famille diocésaine, cette force qui, de l’intérieur, pousse à l’action, à la créativité et à l’exaltation c’est l’Esprit Saint. C’est Lui qui, en premier, nous enthousiasme. C’est Lui qui a enthousiasmé la Sainte Vierge Marie. C’est Lui qui a enthousiasmé les Apôtres à la Pentecôte. C’est encore Lui qui a porté l’élan missionnaire de Saint Paul et les exemples sont légion dans
l’histoire de l’Église. C’est encore Lui qui porta le courage des premiers missionnaires
du Cameroun et de notre Province ecclésiastique. C’est enfin lui qui nous donnera la joie de continuer la marche. Nicolas de Fluë trouvait sa force d’inspiration en développant des
liens très forts avec l’Esprit trinitaire, source d’inspiration et d’enthousiasme.
L’enthousiasme de l’agent pastoral
L’enthousiaste dans le champ pastoral est donc quelqu’un qui se laisse transporter par l’Esprit Saint dans les différentes tâches et initiatives communes. Avec ardeur, zèle, entrain et allégresse, il trouve toujours de la ressource pour témoigner du Christ dans des activités multiples. Il va sans dire que l’acteur pastoral comme le chrétien lambda, doit éviter de se laisser mouvoir par d’autres sources d’inspiration comme l’argent, le pouvoir, les connaissances, l’honneur, la grandeur ; ce qui transformerait l’enthousiasme en emballement,
passion déraisonnée ou encore émotion maladive. On parlera alors d’enthousiasme
irréfléchi et aveugle.
Enthousiaste comme les anciens
Continuer la marche avec enthousiasme signifie alors, à la suite de la Vierge Marie, des Apôtres, de Saint Paul, à la suite des pasteurs qui se sont succédés dans notre Diocèse, des catéchistes et des chrétiens qui nous ont transmis la foi, continuer « la joie de l’Évangile » en se laissant mouvoir par l’Esprit Saint. Le temps du Carême dans lequel nous entrons sera à n’en
point douter un moment où la dynamique communautaire nous aidera à puiser cette énergie spirituelle enthousiasmante.
Ab Philippe Tchimtchoua,
ESSTIC-Yaoundé

Dans la même rubrique

SUIVEZ-NOUS


Newsletter
Tous Droits Reservés 2015 - ARCHIDIOCESE DE GAROUA
Développé et hébergé par TELES HOSTING