VOLONTÉ DE DIEU ? VOLONTÉ PERSONNELLE ? JUSQU’OÙ CHOISIT-ON ?



Comme enfants de Dieu, créés et sauvés par Lui, nous vivons sous son regard personnel, respectueux, aimant. « Sonde-moi, connais mon cœur » dit le psaume 139. Dieu est au cœur de notre histoire personnelle : il ne s’oppose pas à notre liberté, il la suscite. Le Christ ne nous prend rien : il se donne à nous et nous permet de nous donner. Oui ! Dieu a « comme un plan », un « dessein », une « volonté » pour chacun d’entre nous. Mais sa liberté s’adapte à nos réponses. La volonté de Dieu est toujours intérieure à notre espace de liberté. A nous d’observer les signes de cette volonté divine dans nos vies pour les comprendre, les interpréter, leur donner vie. L’appel de Dieu n’est jamais une « convocation de la police », mais une invitation amicale, une mise en alliance. Notre liberté est toujours en situation, quelque part, avec de multiples conditionnements. Mais notre liberté existe : nous en faisons la preuve dans la prise de décision. Nous disposons de nous-mêmes pour nous donner. Dans le don de soi, dans les diverses manières d’exercer cette liberté, nous pouvons nous rendre compte de la vérité de nos choix. Les fruits de l’Esprit saint en général touchent notre cœur et en témoignent. Et quand nous voulons ainsi clairement ce à quoi Dieu nous appelle, Dieu lui-même se réjouit.

Etre libre, ce n’est pas seulement se situer devant une multitude de « possibles » et en essayer l’un ou l’autre, ou en choisir l’un suivant des critères de l’intelligence ou du cœur. Poser un acte libre, c’est trouver avec toutes les forces dont nous disposons ce qui fait grandir notre être profond. Nous ne sommes pas créés comme une « coquille vide » qu’il nous faut remplir, mais comme une « germe » qui est appelé à devenir ce pour quoi il est fait. Choisir, c’est librement trouver et accomplir ce qui correspond à notre être créé et qui doit prendre toute sa stature dans le temps et dans l’espace. Notre liberté ne s’oppose pas à celle de Dieu : elle fait amitié avec Lui, surtout quand elle observe qu’Il nous propose quelque chose de concret qui nous engage, nous décentre de nous. « Viens et suis-moi ».

Dans la même rubrique

SUIVEZ-NOUS


Newsletter
Tous Droits Reservés 2015 - ARCHIDIOCESE DE GAROUA
Développé et hébergé par TELES HOSTING