EST-CE NÉCESSAIRE D’ATTENDRE QUE L’ENFANT SACHE CE QU’IL FAIT POUR RECEVOIR LE BAPTÊME ?



Pourquoi baptiser les petits enfants alors qu’ils ne comprennent pas ce qu’on leur dit ?

On peut bien sûr faire baptiser un enfant dès la naissance. C’est même le chemin traditionnel de l’Eglise quasiment depuis les origines. Un sacrement n’est pas quelque chose de magique qui agit sans nous. Il appelle notre réponse libre. Mais c’est un don de Dieu qui est efficace par lui-même. Ce don prend toute son ampleur au fur et à mesure que le baptisé accueille consciemment ce don dans la foi, mais il agit déjà au-delà du conscient en rencontrant la vérité de tout homme créé pour la communion avec Dieu. « Avant même de te former dans le sein de ta mère, je te connaissais ; avant que tu viennes au jour, je t’ai consacré ; je fais de toi un prophète pour les peuples. » (Livre de Jérémie 1,5).

Le baptême en tant qu’il est une nouvelle naissance permet à l’enfant de grandir dans la vie spirituelle. Il crée une relation d’amour infini entre Dieu et l’enfant qui devient fils ou fille de Dieu, frère ou sœur de Jésus, temple de l’Esprit Saint. « C’est à cela que nous avons connu l’amour de Dieu : il nous a aimés le premier » (Première lettre de Jean 4,10). C’est un beau cadeau qui peut être fait dès les premiers jours de l’existence et qui pour donner du fruit en plénitude devra être assorti d’une initiation catéchétique qui permettra à l’enfant de comprendre ce qu’il a reçu et d’en vivre.

Dans la même rubrique

SUIVEZ-NOUS


Newsletter
Tous Droits Reservés 2015 - ARCHIDIOCESE DE GAROUA
Développé et hébergé par TELES HOSTING