LES GRANDS-PARENTS PEUVENT-ILS FAIRE BAPTISER LEUR PETIT-FILS OU PETITE-FILLE ?



Le baptême est un acte d’éducation lié à la responsabilité parentale. Il n’appartient donc à nulle autre personne d’engager cette démarche. Il faut même l’accord des deux parents en cas de séparation par exemple. En cas de refus des parents, les tiers (grands-parents, oncle ou tante…) ne peuvent se substituer à ceux qui détiennent l’autorité parentale. En cas de désaccord sur le sujet, le dialogue et la patience, valent mieux que l’action dissimulée. Agir en cachette n’est pas bon, car on ne peut engager une vie chrétienne par un mensonge. La découverte de la duperie risquerait d’entraîner un conflit qui serait impropre au témoignage de la foi.

En attendant, la prière pour l’enfant est utile et nécessaire. On se souviendra de Sainte Monique suppliant Dieu pendant des années pour la conversion et le baptême de son fils Augustin… il deviendra évêque et docteur de l’Eglise ! Témoigner humblement auprès de l’enfant de sa foi est le plus sûr moyen qu’un jour il demande lui-même le baptême.

Dans la même rubrique

SUIVEZ-NOUS


Newsletter
Tous Droits Reservés 2015 - ARCHIDIOCESE DE GAROUA
Développé et hébergé par TELES HOSTING