Comment discerner entre un appel qui vient de Dieu et un appel qui vient de soi ?



Et peut-on répondre à cette question en se regardant pour savoir de quoi on est capable ?

Un appel qui vient de soi peut être un appel qui vient de Dieu. Dieu ne fait rien sans nous. Il faut que l’appel que je sens en moi trouve confirmation : si je me sens appelé à telle chose, il faut dans la prière, éclairé par d’autres (un père spirituel par exemple), que le Seigneur confirme cet appel.

La recherche de la volonté de Dieu passe par un discernement qui part de moi-même : quel est mon désir le plus profond, quelles sont mes qualités et mes limites ? Mais, il ne faut pas s’arrêter là, car cela pourrait bloquer notre oui au Seigneur. Il est normal que nous nous sentions indignes du Seigneur. Il ne faut pas attendre d’être parfait. Sinon nous ne pourrions jamais le suivre. Pierre a été renouvelé dans son appel après le reniement.

Parfois nous nous sentons comme le jeune homme riche, incapables de suivre le Seigneur tout de suite ; demandons au Seigneur, si telle est sa volonté, qu’il nous rende capables de dire oui. Il y a toujours un moment où le oui donné à Dieu est un saut dans la confiance.

Dans la même rubrique

SUIVEZ-NOUS


Newsletter
Tous Droits Reservés 2015 - ARCHIDIOCESE DE GAROUA
Développé et hébergé par TELES HOSTING