Comment discerner les désirs superficiels des désirs les plus profonds ?



Pour savoir où Dieu m’appelle, mon père spirituel m’invite à repérer mes désirs profonds. Mais comment discerner les désirs superficiels des désirs les plus profonds ?

Ton père spirituel te parle de « désir » ; entends bien cela ! Effectivement, si tu dois un jour consacrer ta vie, comme prêtre, religieux ou religieuse, c’est que tu en éprouveras un grand désir (comme on dit : tu en auras envie !). L’Esprit Saint aura peut-être travaillé (dur ?) pour t’aider à purifier tes désirs, peut-être aura-t-il fallu que tu choisisses entre plusieurs attraits légitimes, mais en définitive c’est bien toi qui devras te prononcer.

Sans doute les désirs « profonds » sont-ils ceux qui auront tenu bon à travers ce patient travail de recherche. A force de me familiariser avec le Christ, à force d’écouter patiemment les appels que me lancent l’Eglise et le monde (appels à aimer, à servir, etc.), peut-être verrai-je tomber comme des peaux mortes tels ou tels attachements inutiles ou secondaires. Et j’éprouverai cela comme une libération : mon être se désencombre, le paysage s’allège, j’y vois de plus en plus clair. Ultérieurement on en parle alors comme d’une grâce : l’Esprit saint a opéré en moi un travail d’unification. Je me sens mûr pour choisir et m’engager.

p.s : Vous avez un article édifiant pouvant contribuer à aider les fidèles à mieux méditer tout au long de l’année liturgique et que vous souhaitez faire publier ? Merci de bien vouloir vous rapprocher du secrétariat de la Cathédrale ou de Contacter le Directeur de publication du club Journal. :)

Dans la même rubrique

SUIVEZ-NOUS


Newsletter
Tous Droits Reservés 2015 - ARCHIDIOCESE DE GAROUA
Développé et hébergé par TELES HOSTING