Que signifie « l’accomplissement des Ecritures » ?



Dans le Nouveau Testament. il nous est dit que Jésus accomplit les Ecritures.

Pour les premiers Chrétiens, témoins de la résurrection de Jésus, une évidence se fait jour : il est celui qui accomplit les promesses de Dieu. Alors ils relisent inlassablement les Ecritures et y découvrent comment la nouvelle Alliance en Jésus-Messie est la plénitude, l’achèvement de la première Alliance. Chaque évangéliste à sa manière et Matthieu en particulier, se plaît à souligner la cohérence entre les paroles et gestes du Christ et les annonces prophétiques, les promesses de Dieu.

« Il fallait… » ne veut pas dire que c’était écrit, programmé, mais plutôt que c’est dans la ligne de l’œuvre de Dieu. Nous lisons, par exemple : « Il est mort selon les Ecritures…Il est ressuscité selon les Ecritures. » (1Co 15,3). Or, même en cherchant bien, ce n’est écrit nulle part dans les Ecritures. Ce n’est donc pas d’un accomplissement à la lettre qu’il est question, comme si tout était écrit d’avance. Mais pour que l’humanité connaisse enfin son Dieu et puisse vivre en alliance avec lui, il fallait bien que notre Dieu se fasse connaître tel qu’il est vraiment, et pas tel que nous l’imaginons. Seul le Fils, image parfaite du Père, pouvait nous le donner à contempler : « Qui m’a vu a vu le Père » (Jn 14,9).

"Accompli" ne veut pas seulement dire réalisé, fait mais : parfait, qui a son sens plein. Jésus porte les prophéties à leur plénitude, leur donne leur sens plein. Jésus révèle son père de manière complète.

Lire le Nouveau Testament, une initiation T1 et 2, Service Biblique Evangile et Vie, 1998

Dans la même rubrique

SUIVEZ-NOUS


Newsletter
Tous Droits Reservés 2015 - ARCHIDIOCESE DE GAROUA
Développé et hébergé par TELES HOSTING