Méditation quotidienne (vendredi 4 carême)



LE BILLET DU CARÊME

Vendredi de la quatrième semaine
Dieu, juste juge et Père compatissant.
N’arrive-t-il pas que l’on s’interroge sur la justice de Dieu, en voyant la souffrance des justes et le succès des impies ? Dieu n’aurait-il pas souci du juste qui croupit dans la misère ? Que fait le juge de toute la terre quand l’innocent est opprimé ?
Et bien, souvenez-vous de Lot, le seul juste de Sodome, qui fut sauvé par les anges avant que la ville soit détruite (Gn 19). Le juste, en effet, peut souffrir l’épreuve, mais le Seigneur est à ses côtés. "Malheur sur malheur pour le juste, mais le Seigneur chaque fois le délivre" (Ps 34, 20). Et quand vient l’heure du Seigneur il intervient.
Quant au méchant qui prospère, comment se fait-il que Dieu le laisse impuni ? Le psalmiste nous répond que "le Seigneur affronte les méchants pour effacer de la terre leur mémoire" (Ps 34, 17). Cependant, Dieu qui est Amour ne se presse pas de châtier les pécheurs - qui subsisterait ? Au contraire, le Seigneur déploie jusqu’au bout des trésors de miséricorde dans l’espoir de sauver le méchant des griffes de l’enfer.
La puissance, la sagesse et la tendresse de Dieu se manifestent lorsqu’il envoie son Fils unique Jésus-Christ, le seul vraiment juste, partager la souffrance des opprimés et porter sur lui la condamnation de la multitude des pécheurs que nous sommes. Si nous souffrons avec lui pour la justice, avec lui nous régnerons dans sa gloire éternelle.

Dans la même rubrique

SUIVEZ-NOUS


Newsletter
Tous Droits Reservés 2015 - ARCHIDIOCESE DE GAROUA
Développé et hébergé par TELES HOSTING